Charland parmi les aspirants au titre de champion

Crédit photo : Guy Laroche

Lorsque Samuel Charland à remporter sa séance de qualification le 1er septembre dernier alors qu’il en était à sa première participation avec sa voiture LMS sur le circuit de Montmagny, il a défié ceux qui le croyait uniquement performant sur le circuit de l’Autodrome Chaudière lui qui participait alors à son deuxième championnat en Late Model à Vallée-Jonction. Malheureusement, alors qu’il effectuait une brillante course, il a été impliqué dans un accident majeur qui a mis fin de façon abrute à sa course. 

Mais cela n’a pas empêché l’équipe de terminer au 1er rang du championnat Nascar LMS de l’Autodrome Chaudière prenant part au dernier programme avec leur 2e voiture.

Kenny Thérieault, propriétaire de l’Autodrome Montmagny ne s’est pas lancé dans l’aventure les yeux fermés; plusieurs pilotes et propriétaires ont été consultés afin de monter un projet à l’image de ceux-ci. « Ça été un plaisir de voir se concrétiser ce projet lorsque l’Autodrome Montmagny a annoncé un calendrier de 6 courses en plus des bourses plus qu’alléchantes » affirme Charland.

Une piste où le pilote de la voiture #41 Samuel Charland a connu du succès entres autres à sa dernière saison en Sportsman Québec alors qu’il a remporté le titre de M. Montmagny. Une piste qui pour lui a beaucoup de potentiel et où le personnel fait tout en son pouvoir pour satisfaire les pilotes et les fans.

C’est en 1999, alors qu’il était âgé de 7 ans, que le père de Samuel, Yves Laroche lui offrit sa 1ere chance de piloter en karting. Le début d’une belle aventure et aux dires de Samuel, d’achat de casques ! Il faut dire que le Samuel de l’époque ne se gênait pas pour faire savoir sa déception d’un mauvais résultat en fracassant le record Guenniss du lancer du casque ! Un caractère bouillant qui a tout de même permis au duo père/fils d’accumuler plusieurs championnats québécois ainsi qu’un championnat canadien en 2003.

Faute de budget pour poursuivre en karting, l’option du stock-car vient à l’évidence de ses deux passionnés. C’est ainsi que Charland participe à sa 1ere année en Sportsman Québec en 2007. Une équipe qui avait très peu de connaissances quant aux ajustements nécessaires et aux particularités du stock-car mais qui avait une soif de gagner inébranlable ce qui leur a permis de récolter le titre de recrue de l’année avec un top 5 au championnat.

Avec un peu de recul, Samuel et Yves décident de prendre une pause et ils seront absents des pistes ovales pendant 8 ans.

En 2015, il effectue un retour en piste avec la Série Sportsman Québec. À son retour, Samuel avait toujours un tempérament bouillant tant en piste qu’hors-piste. C’est en 2017 qu’on constate un tournant dans sa carrière. Un changement dans son attitude a changé ses capacités en piste. Plus détendu, se mettant moins de pression inutile ce n’était définitivement pas le «Sam Charland» qu’on connaissait. En plus d’aller chercher son 1er championnat stock-car en devenant le champion 2017 de la Série Sportsman Qc, Charland fait ses débuts en LMS avec une voiture locale à l’Autodrome Chaudière et termine vice-champion.

Ce n’est pas sans travail que cela a pu être possible. Les heures de travail au garage se sont transformées en jours puis en années. Les partenaires sont devenus plus importants et les membres d’équipes s’additionnèrent. C’est 4 ans de travail sur la mécanique, les ajustements mais aussi de travail sur soi qui a permis à Samuel Charland de devenir le pilote qu’il est.

« Je parle de persévérance parfois, d’ambition. Le rêve est un mot facile à prononcer, mais difficile à atteindre. Quelqu’un m’aurait parlé d’où je suis rendu aujourd’hui dans mon parcours sportif lorsque j’ai recommencé en 2015, je n’aurais pas été en mesure de croire à ses fabulations. »

C’est son désir de s’améliorer, de persévérer pour atteindre ses buts que Samuel Charland a désiré transmettre à la relève Mini Sportsman en acceptant de s’impliquer en offrant le trophée du pilote le plus amélioré. Pour lui, gagner est gratifiant mais partir de loin et s’améliorer l’est beaucoup plus et c’est cela qu’il a voulu transmettre à ces jeunes pilotes qu’il aura la chance de côtoyer cette saison lors de leurs participations aux programmes de l’Autodrome Montmagny.

La saison 2019 apportera encore une fois son lot de défi à l’équipe Sam Charland Motorsport avec pas moins de 17 courses LMS dont les 6 de notre championnat en plus de 15 courses sur terre battue. Il débutera la saison avec une nouvelle voiture mais aussi avec un nouveau partenaire qui sera annoncé sous peu qui lui permettra de développer la voiture et ainsi se battre avec les meilleurs. Charland ne prétend pas être le meilleur mais il désire compétitionner avec les meilleurs. Pour lui les 6 courses seront une belle année d’apprentissage et désire que le spectacle soit digne de la classe LMS que M. Thériault et son équipe ont développé.

« Lorsqu’un promoteur travaille pour ses pilotes, je crois que les pilotes ont le devoir de travailler pour lui. Ce sera un honneur de faire partie de l’aventure cette année et les années futures » conclue Charland.

Source :
Marie-Claude Levasseur
Relationniste Classe LMS Montmagny

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: