0

Cambridge, Maryland.Un site rempli d’histoire

Crédit photo : Marc-André Rhéaume

Les 21 et 22 mai prochain, la HRL entamera une autre saison de courses.  Depuis 2017, c’est à Cambridge au Maryland que les premiers tours sont complétés.  Savez-vous que l’édition 2022 de ces régates sera la 110e de leur histoire.  110 ans…avez-vous pensé à ça?

Tout a commencé en 1911 alors que le Cambridge Yacht club organisait sa première course.  Le circuit s’agrandit alors créant plus de 20 événements aux alentours de la Baie de Chesapeake.  Au début des années 50, suivant la 2e guerre mondiale, un convoi régulier de coureurs venant de Cambridge participaient régulièrement vers ces destinations pour courser.  Beaucoup d’entre eux ont ensuite eu une reconnaissance nationale et ont aussi été élus au temple de la renommée des sports.

Un peu plus tard, le sport prenant de l’ampleur le comité décida de tenir des événements de 2 jours, soit le samedi pour les classes hors-bord et le dimanche pour le groupe Inboard.   En 1972, la commandite a été transférée au Cambridge Jaycees, ce qui a mené à la création de la «Cambridge Powerboat Racing Association (CPBRA).  C’est alors que la course de Cambridge a été déplacée à son endroit actuel, soit La Baie de Hambrooks.  Le Great Marsh Park a été créé dans le but d’offrir plus d’espace et un environnement plus sécuritaire.

Plusieurs innovations découlent directement de cette Classique.  L’équipe de Sauveteur de la Région IV a souvent été honorée comme étant la meilleure des États-Unis.  Plusieurs plongeurs et paramédics ont donné temps et connaissances pour améliorer la sécurité des pilotes.

Avec les coûts qui montaient évidemment, la CPBRA voulait quand même avoir un nombre d’inscrits respectable.  Ils ont alors établi les plans pour soutirer les grands événements nationaux aux grands centres en mettant la barre très haute en termes d’organisation, sécurité et d’hospitalité pour les participants.  Ils ont commencé avec une course de type «Divisional Championship» en 1999 et le moment ultime fût la tenue du championnat de la Triple Couronne en 2010.  Le championnat de la triple couronne étant la tenue des Championnats Nationaux Américains, Canadiens et Mondiaux en même temps au même endroit.  La dernière fois qu’un tel événement s’était tenu, c’était en 1988 lors des Régates de Valleyfield.

En 2017, voyant la participation décliner une autre fois, les décideurs de la CPBRA ont décidé de joindre leurs forces avec la HRL et d’ainsi s’assurer une participation adéquate à leur événement.  Dès lors, entre 55 et 65 embarcations étaient alors assurées d’être présentes.

« Le but de cette décision était d’avoir les courses les plus compétitives possible, et nous avons pensé que c’est avec la HRL que nous l’aurions. » m’a confié John Tomey, membre du comité organisateur ainsi que descripteur des courses.

Dans quelques semaines, 5 classes seront au programme.  Les 2.5 Litres, Formule 2500, Hydro350, Jersey Speed Skiff et bien entendu la classe Grand Prix.  De tous les vainqueurs en 2019, seulement Andrew Tate dans le H300 Pennzoil sera de retour pour défendre son titre.

Au niveau des pilotes locaux, Tom Thompson dans le GP-525 tentera de soulever ses partisans en classe Grand Prix.

Particularité du parcours de Cambridge, nous courons dans l’eau salée.  Il sera alors ultra important pour nos équipes de bien nettoyer leurs bateaux à la fin de chaque journée.  Ceux qui négligent ce détail s’exposent à de gros problèmes lors des courses subséquentes.

« On pulvérise tout ce qui est en métal avec un corps gras pour éviter que le sel entre partout et cause de la corrosion. » m’a expliqué Martin Rochon, pilote du H-773.

Pour ceux qui voudraient venir y voir nos courses là-bas, voici l’adresse à mettre dans votre GPS. 

Somerset Ave, Cambridge, MD 21613, États-Unis

La semaine prochaine, Beauharnois, deuxième arrêt de la série HRL sera le sujet de ma chronique.  D’ici là, bonne semaine.

Laisser un commentaire

Scroll to top