0

La flotte Hydro350 qui sillonnera les eaux de la HRL en 2022.

Crédit photo : Marc-André Rhéaume

Cette semaine, ma chronique est la suite de la semaine passée.  Je vais vous présenter le reste de la flotte Hydro350 qui sillonnera les eaux de la HRL en 2022.

Tyler Kaddatz

Tout d’abord,Tyler Kaddatz de Brockville en Ontario.  Tyler est le frère de Kent et Bert Henderson, deux figures très connues depuis plusieurs années dans la HRL.  Pour Tyler, ce sera une année d’apprentissage dans le H-195, lui qui fera ses débuts officiels en Hydro350.  Au cours des dernières années, Tyler a débuté en course en 2014 et son meilleur résultat fut une troisième place au championnat 2019.

Nicolas Rousse

Nicolas Rousse (H-225) sera finalement de retour en 2022, lui dont la présence était incertaine depuis la fin du championnat 2019.  Pour Nicolas Rousse, la compétition lui coule dans les veines.  Tout jeune, il a fait ses débuts en motocross mais, vers la fin des années 2000, il s’est tourné vers les hydroplanes suivant ainsi les traces de son père.  Après quelques saisons en 2.5 Litres, il a été le champion en 2010.  Il a ensuite gradué en Hydro350 et il a récidivé en 2016 en remportant un nouveau championnat en plus d’être élu pilote de l’année.  En 2019, pilotant pour Michel Arsenault, Rousse termina 3e.  Pour 2022, Rousse a repris l’équipement de son ancien propriétaire et il sera certainement au coeur de la course au championnat.

Andrew Tate

Andrew Tate sera le pilote du H-300 en 2022.  Le populaire pilote du Michigan aux États-Unis sera l’un des favoris cette année.  En 2019, son embardée à Long Sault lui a probablement coûté le championnat.  Les dommages trop importants sur son embarcation, Tate n’avait eu d’autre choix que de manquer la course de St-Félicien, ce qui le priva d’une chance de remporter la prestigieuse classe Hydro350.

Tommy Shannon

En plus de piloter en Formule 2500, Tommy Shannon fera ses débuts officiels en classe Hydro350.  Shannon sera au volant du DogNasty H-306, équipe formée en l’honneur du défunt Mathieu Daoust, décédé en courses à Brockville en 2019.  D’ailleurs le numéro 306 fait référence à la date fatidique de l’accident.  Tant qu’au nom, il est inspiré du surnom de Mathieu qui était « The Dog ».  Ce sera une saison d’apprentissage pour Shannon et un top 10 serait une réussite pour cette nouvelle équipe.

François Leroux

François Leroux, de Sherbrooke, fera lui aussi ses débuts officiels en 2022.  Lui qui a pris possession des équipements de Yannick Léger devait faire ses débuts en 2020, mais pandémie oblige, il a dû attendre au seul événement HRL de 2021 à Beauharnois pour finalement prendre un départ.  Leroux aura des restrictions à passer en 2022, mais selon ce qu’on a vu l’automne dernier, le H-447 pourrait avoir une belle saison et être considéré au titre de recrue de l’année.

Kent Henderson

Kent Henderson de Brockville sera, comme toujours, un des favoris.  Passant souvent sous le radar, Henderson parvient toujours à tirer son épingle du jeu.  Lors du 5e gala des champions, il y a quelques années déjà, Henderson avait remporté le titre de meilleur pilote des 5 dernières années.  Depuis ce temps, Henderson a ajouté des victoires à Valleyfield et plusieurs autres bonnes performances.  Le pilote du H-519 est assurément un des favoris pour la prochaine saison.

Danny Léger

Tout comme François Leroux, Danny Léger (H-666) a dû attendre plus longtemps que prévu avant de faire ses débuts en courses.  Ancien équipier d’Éric McKenna, Léger a décidé de se lancer dans le pilotage.  Léger a fait des débuts prometteurs à Beauharnois en 2021 en se qualifiant pour la finale du samedi.  Lui aussi sera à surveiller dans la course au titre de recrue de l’année.

Martin « Rock On » Rochon

Martin « Rock On » Rochon (H-773) est un pilote agressif qui ne fait jamais dans la demi-mesure.  Très rapide à chacune de ses sorties, les résultats tardent à confirmer le potentiel de Rochon.  2019 marquait le retour de Rochon en Hydro350, lui qui avait fait quelques saisons en Grand Prix auparavant.  Pour 2022, quelques questions sont encore à répondre au moment d’écrire ces lignes.  Son embarcation devant subir une cure de rajeunissement a révélé de lourds dommages internes et elle a été déclarée inapte à participer aux compétitions.  Rochon et l’équipe de la HRL sont présentement à trouver des solutions, mais tout le monde est confiant de voir un « Rock On » au sommet de sa forme à Cambridge en mai.

Éric McKenna

Finalement, le dernier inscrit à la saison 2022 en classe Hydro350 est Éric McKenna (H-999).  La bête noire sera de retour pour une autre saison.  2022 s’annonce bien pour McKenna, lui qui pourra compter sur une embarcation améliorée.  En effet, de nouveaux pontons ont été installés pendant la pandémie et on a clairement vu le bateau bien se comporter l’automne dernier.

C’est ce qui complète pour la classe Hydro350.  La semaine prochaine, je vais vous parler de notre classe la plus puissante, la classe Grand Prix.

Laisser un commentaire

Scroll to top