0

La classe Hydro350

Crédit photo : Marc-André Rhéaume

Cette semaine pour ma chronique, je vais poursuivre avec la présentation de nos classes participantes à la Ligue de Régates d’Hydroplane (HRL).

La classe Hydro350 est notre catégorie comptant le plus de participants soit 18.  Ce sont des Hydroplanes de 20 pieds 5 pouces de long, 10 pieds 4 pouces de large pesant 1700 lbs.  Ces bolides sont propulsés par des moteurs V8 d’un maximum de 358 pouces cube.  Ces moteurs développent aux alentours de 400HP et les pilotes atteignent des vitesses environnant 185 km/h.  La lettre d’appellation de la classe est le « H »

La classe Hydro350 est une évolution de l’ancienne classe 5 Litres qui, elle, utilisait des moteurs de 305 pouces cube.  À l’époque, les dirigeants de la HRL avaient comme objectif d’agrandir l’écart de vitesse par rapport à la classe 2.5 Litres.  Dix ans plus tard, bien que le changement fût controversé au début des années 2010, on peut dire que les dirigeants de la HRL avaient vu juste car c’est encore aujourd’hui notre classe la plus populeuse.

Même depuis l’époque de la classe 5 Litres, les fans et spécialistes ont toujours comparé cette catégorie d’hydroplane comme étant la NASCAR des courses d’hydroplanes.  Un fan américain, suivant notre circuit et l’American Power Boat Association, me disait qu’il croyait fermement que la classe Hydro350 de la HRL est probablement la classe la plus compétitive de toute l’histoire des courses d’hydroplanes.  Honnêtement, je crois qu’il a possiblement raison.  À chaque course, il est très difficile de prédire le gagnant car au moins la moitié sinon plus des participants ont des chances légitimes de gagner et ce, à chaque fin de semaine.

Parlons maintenant des participants à la saison 2022.  Comme la liste est longue, je vais parler de la moitié de notre flotte cette semaine, et je compléterai la semaine prochaine.  Voici donc la flotte Hydro350 2022 de la HRL.

Tout d’abord, nous aurons un nouveau champion en 2022.  Dylan Runne, qui avait gagné le championnat en 2019 par la minime marge de 14 points (une victoire vaut 25 pts) ne sera pas de retour cette saison.  Le championnat est donc ouvert.

Richard Haineault

Richard Haineault (H-2), de Beauharnois tentera de rebondir après une saison difficile en 2019.  17e au championnat, Haineault a l’habitude d’être très rapide, lui qui possède une embarcation relativement récente.

Érik Allard

Érik Allard (H-4) a pris la relève de son père Louis au volant du Big Decision en 2019.  Après une année recrue difficile, Allard tentera de revenir en force au volant d’une nouvelle embarcation.  En effet, l’équipe Big Decision H4 sillonnera les parcours de la HRL avec une coque Jones/Henderson avec laquelle Derec Smith a eu beaucoup de succès dans le passé.

Michaël Tremblay

Michaël Tremblay sera de retour au volant du H-8 du propriétaire Bill Vielhauer de Ogdensburg dans l’état de New York.  Tremblay, de Valleyfield, sera à surveiller cette année, lui qui a remporté la dernière course officielle de la HRL à Beauharnois en 2019.  Au fil des années, peu importe qui a piloté ce bateau, le H8 a toujours été compétitif et avec les modifications apportées à la coque, Tremblay devrait être au coeur de l’action pendant tout l’été.

Donny Allen

Donny Allen, du Wisconsin sera de retour au volant de la première embarcation de l’équipe Hearn Motorsports.  En 2019, Allen (H-14) était au coeur de la course au championnat jusqu’à la dernière journée, mais une envolée le dimanche a ruiné ses chances de sabrer le champagne.  Le fait saillant de la carrière de Donny Allen a certainement été sa fin de semaine parfaite aux dernières Régates de Valleyfield en 2019.

Karl St-Vincent

Le pilote suivant est Karl St-Vincent.  Le pilote du H-37 entend faire mieux en 2022 et une place dans les 10 premiers au championnat serait une victoire pour le sympathique pilote de Valleyfield.  Pendant plusieurs années, Karl a été équipier, mais depuis 2011, Karl assouvit sa passion de piloter, lui qui a commencé en classe 1.5 Litre, puis en 2.5 Litres pour finalement arriver au Hydro350 depuis quelques années.

Paul Barber

En lisant mes articles, vous pensez certainement que je parle souvent de l’équipe Hearn Motorsports.  Je vous annonce que e n’ai pas encore terminé.  En classe Hydro350, Paul Barber, d’Ottawa, pilote l’autre bateau de cette grosse équipe.  Si tout se passe bien, Barber, aux commandes du H52 devrait connaître une bonne saison, lui qui conduit une embarcation Jones qui a remporté plusieurs succès aux États-Unis.  En 2019, Barber s’était fait remettre le prix du pilote le plus amélioré, prix qui récompense celui qui a le plus amélioré ses performances par rapport à l’année précédente.

Marc Lecompte

Marc Lecompte (H-104) est probablement le pilote ayant le plus d’expérience au sein de la HRL.  Comptant 21 saisons au volant de divers hydroplanes, le Campivalencien voudra faire oublier sa saison décevante de 2019 et revenir au sommet d’une classe dont il a été le champion en 2012.

Louis-Alexandre Beaudoin

Louis-Alexandre Beaudoin de Sorel-Tracy sera un homme très occupé lors des weekends de courses.  En plus de piloter en classe Jersey Speed Skiff, Beaudoin fera ses débuts au volant d’un hydroplane.  Ce sera certainement une saison d’apprentissage pour le pilote du nouveau H-113.

Mickaël Leboeuf / Jean-Guy Leboeuf

Pour terminer ma chronique de cette semaine, la recrue de l’année 2019, Mickaël Leboeuf.  Fils de Jean-Guy Leboeuf et petit Fils du Légendaire Jules Leboeuf, Mikaël tentera de continuer sur sa lancée.  Nous sommes en droit de s’attendre à de belles performances de la part du représentant de la troisième génération d’une famille mythique dans le monde des courses d’hydroplanes.  Ici et là durant la saison, son père Jean-Guy devrait prendre le volant également.  Ils seront à surveiller en 2022.

La semaine prochaine, je vous parlerai des 9 autres participants à la compétitive classe Hydro350.  D’ici là, suivez-nous sur notre page Facebook ainsi que sur notre Chaîne Youtube.

Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Scroll to top