0

La classe Jersey Speed Skiff

Crédit photo : Marc-André Rhéaume

Cette semaine, pour ma chronique, je vais vous parler d’une classe historique, mais très récente en même temps, au sein de la HRL.  La classe Jersey Speed Skiff.

Contrairement aux hydroplanes décrits dans les dernières semaines, les Jersey Speed Skiff sont des embarcations à fond concave.  Pour le commun des mortels, ces coques ressemblent un peu plus aux chaloupes que nous retrouvons sur nos plans d’eau.  Fait intéressant sur ces bateaux, leurs origines remontent au temps de la prohibition alors que ces bolides servaient à transporter de l’alcool illégal du point A au point B tout en échappant aux autorités.

Contrairement aux hydroplanes qui sont monoplaces, ces bolides ont deux passagers.  Le pilote et le navigateur.  Le rôle du navigateur est de pouvoir observer l’entourage du bateau et de bien refiler l’information au pilote qui en a déjà plein les bottes avec la maîtrise de l’embarcation.  Il vérifie aussi toutes les jauges s’assurant ainsi du bon fonctionnement du moteur.

Au niveau technique, ces embarcations à fond concave sont munies d’un moteur 350 pouces cubes développant aux alentours de 300HP.  Ces coques sont de 16 pieds de long et pèsent 1650 livres.  Les Jersey Speed Skiff atteignent des vitesses aux alentours de 130 km/h ou 80mph.

Si on dit que les hydroplanes se déplacent sur un coussin d’air, c’est tout le contraire de ce que les gens appellent les JSS.  Les JSS se démarquent car ils bondissent sur l’eau, ce qui brasse énormément les passagers.  Dans les virages, vous verrez que ces embarcations se couchent complètement sur le côté, ce qui donne des images spectaculaires.

Pour avoir une image claire de ce que j’ai essayé de vous décrire, je vous invite à aller voir la
 vidéo suivante :

Maintenant, parlons des participants en vue de la saison 2022.

Comme les semaines passées, je te donne les photos des pilotes 2022.

Tout d’abord, disons que le champion en titre Tom Parkradooni ainsi que sa navigatrice Michelle Morgan ne seront pas de retour en 2022, ce qui veut dire que nous aurons de nouveaux champions en 2022.

Étant en train de bâtir la classe à l’intérieur de la HRL, 5 embarcations seront présentes à chacune de nos courses et participeront au championnat HRL.  Il n’est pas impossible que d’autres équipes américaines se joignent à nous d’ici là, durant l’été.

Jimmie Stewart / Peggy Ewancio

Le champion en titre des Régates de Valleyfield, Jimmie Stewart et sa navigatrice, sa soeur Peggy Ewancio (JS-10) seront les favoris, cette année, pour remporter le championnat.  En plus de leur victoire à Valleyfield, les américains Stewart et Ewancio ont récidivé à Beauharnois en fin de saison.  Ce sera leur première saison complète en HRL.

Samuel et Michaël Tremblay

Le JS-48 sera l’un des deux équipages québécois en 2022.  Les frères Samuel et Michaël Tremblay en seront à leur deuxième saison en Jersey Speed Skiff.  Les deux frères ont de l’expérience en Hydroplane mais ils sont en plein apprentissage au niveau des coques concaves.  La famille Tremblay a un historique assez impressionnant avec les courses d’hydroplanes.  Leur Grand-Père Germain Brossoit a été impliqué plusieurs années dans les courses ainsi que leur père Claude Tremblay.  Samuel et Michaël sont les neveux de Daniel Brossoit, décédé tragiquement aux Régates de Valleyfield en 1991.  Ils perpétuent en quelque sorte la tradition familiale.

Michaël Hendrickson / Joseph Clauss

Les américains Michaël Hendrickson et Joseph Clauss (JS-61) seront de retour pour une deuxième saison en HRL.  Les résidents du New Jersey ont terminé au troisième rang du championnat HRL en 2019 et ils seront certainement à surveiller en 2022.

Dave Greenlaw / Alexandre De Roy

Pour les connaisseurs de courses, le JS-99 Veri Cheri résonne dans leurs souvenirs.  Depuis aussi longtemps que je me souviens, le Veri Cheri a toujours fait partie de la classe Jersey Speed Skiff et la HRL est honorée que cette équipe ait décidé de joindre nos rangs.  Après une saison en deçà de leurs espérances, Dave Greenlaw et Alexandre De Roy espèrent se battre pour le championnat cette année.

Louis-Alexandre Beaudoin / Valmont Groulx

Finalement, Louis-Alexandre Beaudoin et Valmont Groulx (JS-113) de Sorel-Tracy seront le deuxième duo Québécois en 2022.  Beaudoin et Groulx ont fait leurs premiers tours de piste dans des JSS « Vintage », mais leur désir de compétition plus fort qu’eux, ils ont décidé d’installer une cage de sécurité sur leur embarcation et ils ont joint la HRL.  Quatrième au championnat à leur première saison, nous ne pouvons qu’espérer mieux pour eux cet été.

C’est ce qui complète pour la classe Jersey Speed Skiff.  La semaine prochaine, je vous parlerai de la classe Hydro350.  Comme c’est notre classe ayant le plus de participants, j’écrirai deux articles pour vous présenter nos pilotes.

Entretemps, si vous voulez en savoir plus sur la Hydroplane Racing League, je vous invite à visiter notre page Facebook ainsi que notre Chaîne Youtube.  En plus, à chaque semaine, nous publions également des photos sur notre compte instagram.

À la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Scroll to top