0

Bienvenue dans le monde des Régates !

Crédit photo : hrlhydroplane.com

Hydroplane Racing League (HRL)

Tout d’abord, je me présente.  Je m’appelle Jean-Philippe Poulin.  J’habite à Valleyfield, la capitale mondiale des courses d’hydroplanes.  Comme tout jeune campivalencien, j’ai grandi en allant aux Régates de Valleyfield et aussi à celles de St-Timothée qui ont eu lieu jusqu’à la fin des années 80.

En 2007, je suis allé faire un voyage à Madison, en Indiana, pour voir la classe Unlimited.  C’est à ce moment que j’ai rencontré Jean Théorêt ainsi que son équipe.  Ayant ma caméra en mains, je suis devenu, en quelque sorte, caméraman de l’équipe U-37 sur le circuit Unlimited.  De fil en aiguille, je me suis mis à suivre les courses du circuit ACHA tout en filmant toutes les courses.  Avec le matériel filmé, j’ai commencé à faire des montages et le mot s’est passé et j’ai commencé à être un peu plus connu dans le milieu.

En 2010, reconnaissant le travail que je faisais, j’ai accepté une offre de me joindre à l’équipe de Hydroplane Québec, un site web qui a été la référence pour la couverture des courses d’hydroplanes pendant plusieurs années.

Lors du « re-brand » de l’ACHA vers HRL, notre équipe s’est jointe à l’organisation en tant qu’équipe média officielle de la série.  Du même coup, j’ai accepté de me joindre au bureau de direction de la ligue, poste que j’occupe toujours en ce moment.  Mes tâches sont principalement de voir au bon fonctionnement des médias sociaux autant durant les weekends de courses que durant les temps morts.

Dans les prochaines semaines, je vais écrire des chroniques pour tenter de vous faire connaître le plus beau sport motorisé sur l’eau au monde, mais plus particulièrement la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HRL).

Pour cette première chronique, je vais vous expliquer les origines de la HRL ainsi que son mode de fonctionnement.  Dans les prochaines semaines, j’irai plus dans la technique en vous présentant les classes ainsi que les participants. 

Bonne lecture

Origine :

Avec le déclin des courses d’hydroplanes au début des années 2000, l’organisation des Régates de Valleyfield créa l’Association Canadienne d’Hydroplane (ACHA).  Ce comité avait pour mandat de relancer le sport et lui donner la visibilité qu’il mérite.

Suite à un imbroglio avec la Fédération Nautique du Canada en 2011, l’ACHA fit donc des démarches visant à voler de ses propres ailes et a commencé son propre circuit et du même coup ne plus avoir d’attachements quelconques avec les autorités traditionnelles.

En 2016, sentant que le temps était venu de passer à un autre niveau, l’ACHA est devenu la HRL (Hydroplane Racing League), une nouvelle image, une nouvelle marque de commerce.  Une décision prise dans le but de prendre une place plus grande dans l’échiquier des courses motorisées Nord-Américaines en opérant de façon professionnelle et en ayant la meilleure compétition possible sur l’eau.

Pour la saison 2022, la HRL comprend 8 sites de courses réparties au Québec, en Ontario et aux États-Unis.  Tout près de 55 équipes provenant de 3 pays (Canada, USA et Nouvelle-Zélande) sillonneront les eaux de la HRL tout au long de l’été.

Vision :

Un programme de courses typique de la HRL se déroule sur deux jours (Valleyfield étant l’exception).  Le samedi est dédié aux deux premières séances de qualifications en vue des finales qui ont lieu le dimanche.  La journée du dimanche, la HRL tient sa troisième séance de qualifications ainsi que les finales consolation et les finales.

Lors des deux journées de courses, à moins que les conditions météorologiques ne l’empêchent, la HRL commence son programme de courses entre 10h et 16h en tentant de donner un nouveau départ aux 17 minutes.  On parle donc d’un programme de courses entre 20 et 22 courses par jour.

Les classes au programme sont les suivantes:  2.5 Litres, Formule 2500, Jersey Speed Skiff, Hydro350 et Grand Prix.  Une nouvelle classe est aussi en développement alors qu’un bateau expérimental suivra le circuit HRL pour faire des tests.  Plus de détails suivront dans les prochaines chroniques.

Mode de fonctionnement :

La direction de HRL est formée d’un commissaire et 5 directeurs permanents.  Trois pilotes prennent aussi place autour de la table lors des réunions.  Ils sont votés par les membres et les mandats sont de deux ans, renouvelables à la Convention, le cas échéant.

Les directeurs ainsi que le commissaire sont en charge de l’élaboration du calendrier et de la réglementation.  Les directeurs consultent les membres, écoutent leurs opinions, mais la décision finale est toujours prise par le comité de direction.

Sites de courses :

Les comités organisateurs de chaque site de courses sont en charge de la promotion et l’organisation de leurs propres événements.  Mais lorsqu’il est question de tout ce qui touche les courses, c’est HRL et son équipe qui prennent le contrôle.  Pour obtenir un événement HRL, le promoteur doit faire une demande formelle à HRL avec un plan d’affaires solide.  La candidature est alors évaluée par le comité de directeurs à la lumière des faits et une décision d’aller de l’avant ou non est prise.

Membership :

Pour participer au championnat HRL, il faut simplement en faire la demande à HRL en passant par la coordonnatrice.  Naturellement, la priorité revient aux équipes déjà en place, mais HRL se réserve le droit d’enlever la place d’une équipe si elle ne répond pas aux standards de qualité et de performance demandés par l’organisation.  De plus, la place des 2 derniers au championnat de la saison précédente n’est pas garantie pour la saison suivante.

Dans les prochaines semaines, nous tenterons de vous informer plus en détails à propos des différentes classes, des participants et plein d’autres sujets.

Pour terminer, la HRL vous invite à aller visiter la page Facebook de la Hydroplane Racing League ainsi que sa Chaîne Youtube dans laquelle vous trouvez des centaines de vidéos.

https://www.youtube.com/c/HydroplaneRacingLeague

Laisser un commentaire

Scroll to top