Week-end d’apprentissage pour Thomas Nepveu

Crédit photo : Canadian Karting News

Thomas Nepveu et son équipe ont travaillé sur les réglages tout au long de l’événement pour la première ronde du ROK Cup USA – Florida Winter Tour, tenue sur un tracé serré créé dans le grand stationnement du Isle Casino de Pompano Beach, juste au sud de Miami Beach. Lors des essais du vendredi (15 janvier) à bord de son kart Birel Art en classe Shifter ROK, les machines les plus rapides en piste, Thomas Nepveu éprouve quelques difficultés de tenue de route, notamment en sortie des virages lents. L’équipe PSL Karting s’attaque aux problèmes et les corrige graduellement entre les présences en piste aux essais du vendredi et aux courses qualificatives Q1 et Q2 du samedi matin (16 janvier).

Les réglages effectués transforment le kart de Thomas Nepveu en machine compétitive, surtout après avoir enregistré le chrono le plus rapide de la course en Q3 et terminé 7e en Q4, se méritant cette 7e position sur la grille de départ, à la portée du groupe de tête pour la finale de dimanche (voir le déroulement du week-end selon Thomas Nepveu en page 2).

« Je suis heureux du travail que toute l’équipe a accompli au cours de cette première course pour moi à ce haut niveau, en classe Shifter. Nous avons travaillé fort et réussi à nous qualifier 7e, en bonne position pour un top-5 en finale. Le départ a été un succès. Je suis parti de la 7e place en file intérieure et monté en 4e place au premier tour en dépassant à l’intérieur. J’ai perdu quelques places aux tours suivants puis tous les pilotes ont cessé de boucher l’intérieur au 6e tour et nous avons roulé plus normalement. Je me fais alors pousser hors-piste et je perds environ 30 secs. Je passe aux puits et retourne en piste et me fais encore frapper. Nous décidons alors de nous retirer de la course avec une machine pas mal amochée. Je suis vraiment satisfait du travail que nous avons effectué tout au long du week-end pour améliorer le kart dans cette première course pour moi en classe Shifter, top niveau américain. Même si ça n’a pas fini comme on le voulait, nous serons prêts pour la prochaine manche dans quelques semaines, » explique Thomas Nepveu.

Ce résultat pour l’ensemble du week-end est d’autant plus méritoire que Thomas Nepveu en était seulement à son troisième évènement en carrière au volant d’un kart « Shifter ». Au cours de la quasi-totalité de ses quelques 300 courses en carrière, le jeune pilote était au volant de karts classiques à transmission fixe et avec un seul frein arrière. L’ajout sur les karts « Shifter » de freins avant, de 10ch. (de 35 à 43) délivrés sur une plage de régime plus serrée, d’un embrayage manuel et d’une boîte de six rapports sont autant de variables qu’il faut optimiser et apprendre à utiliser au maximum sur ce type de machine. De toute évidence, le Thomas Nepveu s’y adapte rapidement.  

Prochaines épreuves

Thomas Nepveu et son équipe reviennent pour les rondes 3 et 4 de la série SuperKarts! USA – Winter Series au circuit AMR Homestead-Miami Motorplex (Floride) du 12 au 14 février prochains. Suivra ensuite la deuxième ronde de la série ROK Cup USA – Florida Winter Tour, du 18 au 21 février au Tropicana Field de St. Petersburg (Floride).

Le déroulement du weekend selon Thomas Nepveu (extraits)

Vendredi (15 janvier) : « J’ai dû m’adapter à la machine et au tracé très serré où j’utilise le premier des six rapports de boîte, ce qui est très rare pour nous. Le ratio de ce premier rapport doit être bien à point pour me permettre de me trouver juste au minimum de la plage idéale (de 12 000 à 13 700 tr/m) pour optimiser ma sortie de virage. Je fais un tracé en « diamant » en virages, en freinant très fort en entrée puis en changeant de direction abruptement au point de corde où je suis presque arrêté et j’accélère au maximum presque en ligne avec le droit suivant. Il faut être exactement au bon régime au moment d’accélérer de nouveau au maximum en sortie, et nous avons changé les engrenages du premier rapport dans ce but à la fin de la journée. Il est extrêmement difficile de dépasser sur cette piste de 17 virages sur 0,74 mille (1,2 km), et toujours rouler sur la bonne trajectoire, car la piste est très sale et glissante quand nous changeons de file pour dépasser. En plus d’ouvrir la boîte de vitesse pour changer les engrenages, nous avons modifié des réglages de la suspension et du châssis, et je m’attends à de meilleurs résultats pour les courses de qualification du samedi. »

Samedi (16 janvier) : « Une bonne journée pour nous qui a commencé avec une meilleure machine qu’hier après le travail en soirée et j’ai réussi à me sortir du milieu de la grille en améliorant mes résultats à chacune des quatre courses de qualification, surtout aux deux qualifications en après-midi. Le rapport de boîte que nous avons installé vendredi soir fonctionne à merveille après quelques réglages mineurs au carburateur.

Deux bons départs de l’intérieur en Q3 et Q4 m’ont permis de reprendre des places, et ma course en Q4 a vraiment bien fonctionné. Parti 9e de la file intérieure, j’ai pu remonter jusqu’à la 6e place avant que mes pneus de plus en plus usés me coûtent de tomber à la 7e place au final. J’ai tout de même réussi à garder un groupe de trois pilotes plus rapides derrière moi, me laissant une bien meilleure 7e place sur la grille pour le départ pour la finale de 20 tours demain. »

0 0 vote
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x