WEEK-END DIFFICILE POUR THOMAS NEPVEU.

Crédit photo : Trever Blue

« … nous avons tout essayé ce week-end, sans
trouver le problème principal. Nous nous
reprendrons pour les rondes 3 et 4 en SKUSA
Winter Series du 12 au 14 février prochain.
Demain matin, nous nous concentrons à 100% sur
le week-end prochain en série ROK ! »

WEEK-END DIFFICILE POUR THOMAS NEPVEU QUI TERMINE 14e ET 24e AUX FINALES DES RONDES 1 & 2 DU CHAMPIONNAT SKUSA WINTER SERIES 2021

9 et 10 janvier 2021 sur le circuit du AMR Homestead-Miami Motorplex (Floride) Oka (Québec, Canada) – le 11 janvier 2021. Thomas Nepveu lançait sa saison 2021 ce week-end en participant aux deux premières rondes d’une série maintenant légendaire, la Winter Series de la SKUSA (Super Kart USA), sur ce circuit floridien de 0,7 mille assorti de 11 virages du AMR Homestead-Miami Motorplex (Floride).

À la clé, le travail acharné de Thomas Nepveu et de son équipe sur les trois journées de l’évènement, agrémenté de son pilotage à la fois agressif et intelligent, n’a pas permis de redresser un weekend mal parti aux essais du vendredi. De telles journées difficiles créent une base d’expérience solide pour un pilote en route vers une carrière professionnelle, surtout si on réussit à renverser la tendance au fil de la journée.

Toutefois, le manque de motricité en sortie de virage n’a pas pu être suffisamment corrigé et Thomas Nepveu a croisé le fil d’arrivée 14e en finale du samedi, malgré un incident lorsqu’il roulait dans le peloton de tête, et une 24e place en finale du dimanche.

Thomas Nepveu bénéficie du plein appui de PSL Karting et de son directeur technique Coy Arbour, à bord de sa machine en catégorie X30 Senior, la plus relevée des karts classiques en série SKUSA. La bataille dans cette classe est toujours serrée, avec 40 pilotes inscrits pour le weekend.

Résumé des deux rondes selon Thomas Nepveu (extraits)Vendredi (8 janvier) : « Après six sorties en piste aux essais, nous sommes à 0,4 sec. du plus rapide et nous travaillons sur le kart pour la qualification du samedi matin. » Samedi (9 janvier) : « Qualifié 20e sur les 40 inscrits, je termine 11e en demi-finale, mais une pénalité de 3 secondes pour avoir poussé trop fort, me relègue à la 14e place sur la grille pour la finale, avec un meilleur chrono à 0,3 sec. du vainqueur. Nous manquons encore d’adhérence sur la surface très chaude de la piste et nous continuons à y travailler. La finale de 22 tours me donne plus de temps pour remonter vers la tête, surtout si les changements appliqués avant la finale fonctionnent bien. En finale, je prends un excellent départ et passe de la 14e à la 6e place au premier tour en faisant l’extérieur des pilotes entassés à l’intérieur en approche des virages. Je vise un podium lorsqu’un simple accrochage 2 lors du 10e passage me coûte 12 secondes. Je chute alors à la 14e place, où j’ai terminé la course. Mon tour le plus rapide à 0,1 sec. du gagnant confirme que je serai rapide pour le dimanche. »

Dimanche (10 janvier) : « La qualification, ce n’était pas parfait, mais tout de même mieux qu’hier. Au dernier tour, j’ai été capable de m’améliorer un peu et de terminer 10e. Il manque encore un deux dixièmes de seconde. Parti 10e en demi-finale, je me suis battu jusqu’en 6e place, puis terminé 7e. Il nous manque encore un peu de vitesse pour pouvoir rouler à l’avant. Nous avons fait des changements pour la finale, en espérant que ça va fonctionner.

En finale, j’ai gagné une position jusqu’à la 6e place au départ, toutefois le problème est réapparu et j’ai perdu plusieurs positions en me faisant tasser par les pilotes que je retenais. Nous étions trop lents pour nous défendre. Nous nous concentrons sur la prochaine course ! »

Le kart X30 S (sénior)
Le kart Birel Art X30 S utilisé par Thomas Nepveu, la classe la plus rapide avec moteur 2-temps, dispose d’un moteur de 125 cc qui délivre ses 35 ch directement à l’essieu arrière via une chaîne (dit « Direct Drive »), et utilise un seul disque de frein sur l’essieu arrière. Les performances de Thomas Nepveu démontrent bien qu’il maîtrise complètement le pilotage de ces machines hyper rapides et se présente pour toutes ses courses avec une solide option sur le top-5 et même la victoire.

D’apparence simple à première vue avec leur absence de suspension conventionnelle, ces machines sont cependant hyper complexes à régler. Afin d’obtenir le comportement idéal sur une piste donnée, on travaille afin d’obtenir la flexibilité idéale de l’ensemble en changeant ou réglant différentes composantes : la barre transversale de soutien du châssis à l’avant, le serrement des boulons du châssis, l’épaisseur et la largeur de l’essieu arrière, les baquets et montants de différentes rigidités, l’empattement variable, les gommes et pressions des pneus, la garde au sol, la rigidité des moyeux, la carburation et l’allumage, le rapport des braquets de la chaîne de transmission, etc.

Thomas Nepveu roule sur de tels karts classiques depuis des années et a remporté plusieurs victoires et podiums au Canada et à travers le monde à leur bord. En 2020, Thomas Nepveu avait terminé respectivement en quatrième place et sur le podium (3e) pour les manches 1 et 2 du SKUSA « Winter Series. »

Prochaines épreuves

Thomas Nepveu et son équipe reviennent en piste du 15 au 17 janvier prochain, pour la ronde d’ouverture de la série ROK Florida Winter Tour sur le circuit du Isle Casino à Pompano Beach (Floride). Les deux autres rondes de la SKUSA Winter Series suivront ensuite sur le circuit du AMR Homestead-Miami Motorplex (Floride) du 12 au 14 février prochain.

0 0 vote
Article Rating
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x