Larry Wight en profite !

Crédit photo : Daniel Mailhot

Dernier soir de course à l’autodrome Granby avec la présentation de la série SuperDirt Car avec une finale de 100 tours, deux absents de tailles, Brett Hearn et Stewart Frienzen ne sont pas du voyage. Les Sport Compact sont également de la partie afin de déterminer qui sera le champion 2019.

Première vague de temps chronométré :
Billy Decker, Larry Wight et Yan Bussière ont été les plus rapides dans leur groupe respectif lors des temps chronométrés

Première séance de qualification qui s’amorce en Sport Compact:
Récoltant la victoire la semaine dernière en finale, le #67 Jérémie Goyette qui s’élançait de la première position en qualification, n’a eu aucune difficulté pour conserver sa place pendant les 8 tours.

Lors de la deuxième séance, Le #45 de Dominik Blais, qui lui aussi partait de la première position, n’a pas eu besoin de regarder derrière lui pour se sauver avec la victoire.

Qualification Big Blocs.

Un premier groupe de 10 voitures de la série Super DirtCar prennent la piste pour la séance de qualification , Billy Decker remporte la victoire devant Ryan Godown et Matt Sheppard.

Deuxième séance de qualification :

Prenant le départ de la première position, Larry Wight survole la piste pour terminer la course devant Jimmy Phelps et Matt Williamson.

Troisième et dernière séance de qualification.

Un peu plus d’action lors de cette séance, Yan Bussière qui partait de la pole, s’est fait surprendre dès le premier tour par l’Australien Peter Britten qui s’est dirigé vers la victoire. Bussière termine en deuxième place, suivi du #11 de Demetrios Drellos .
Steve Bernard qui partait en 6e position a perdu une position, pour terminer en 7e place.

En séance de consolation, le #66x de Carey Terrance remporte la victoire, suivi de Steve Bernier qui a passé dans les derniers tours Paul St-Sauveur.

Finale Sport Compact :

Les Sports Compact se dirigent sur la piste pour une dernière fois sur le circuit de l’autodrome Granby avec une finale de 30 tours, seulement 18 points séparent les deux premiers au classement. Claude Cournoyer est au sommet avec 669 points, la constance de Cournoyer tout au long de la saison a porté ses fruits sans toutefois remporter aucune course durant la saison.

Faut le dire, les Sport compacts donnent tout un spectacle cette année, les voitures sont très compétitives et comme preuve lors de la finale, les 5 premières voitures ne se sont pas lâchées d’une semelle, dès les premiers tours Dominik Blais, Alexis Charbonneau, D’Anick Sylvestre, Jeremie Goyette ont livré une bataille sans merci !

Que dire de Mathieu Voghell qui est venu se mêler à la danse, lui qui a démontré qu’avec du petit budget et de la persévérance, comme l’indique son numéro de sa voiture Zéro, avec une barre sur un signe de piastre dans le centre du zéro. Dans cette chaude lutte, Danick Sylvestre a lutté fort jusqu’à la fin en combattant avec les Alexis Charbonneau, Jeremie Goyette et Dominik Blais, qui eux aussi ont tenté le tout pour le tout pour mêler les cartes vers la fin de l’épreuve ,mais Danick Sylvestre droit comme un chêne a filé vers la première marche du podium pour récolter, sa 7e victoire de la saison.
Mathieu Voghell et Jérémie Goyette terminent sur la 2e et 3e marche du podium.

Claude Cournoyer avec sa 7e place vient de conquérir le championnat 2019 par 5 petits points sur Danick Sylvestre.
La recrue de l’année est attribuée au pilote de la voiture 27x Jonathan Beauchemin.

La course ultime en Mods 358 avec seulement 4 voitures et 6 tours au lieu de 12 tours a été l’affaire de David Hébert qui ne retournera pas chez lui les mains vides.

Maintenant au tour de la ligue nationale du Dirt d’embarquer en piste pour une finale de 100 tours.
Ryan Godown, Larry Wight partent côte à côte lors de la finale, il n’en fallait pas plus de la part de Larry Wight de prendre les commandes de l’épreuve pendant les 25 premiers tours, au 26e tour une petite visite de Matt Sheppard, qui est venu rappeler à Larry Wight qui est le king de la série SuperDirt, Car.
Sheppard bien en tête, se fait quelques fois défier par Larry Wight en se montrant le bout du nez en première position, mais plus la course avance plus Sheppard est en pleine possession de ses moyens. La seule faiblesse de Sheppard est lors des relances, on a vu tour à tour Larry Wight et Billy Decker prendre les commandes de l’épreuve , mais au 76e tour Sheppard décide qu’il a fini de jouer et reprend les commandes jusqu’au 86e tours, lors d’une neutralisation et avec 10 tours à faire, le malheur s’acharne sur Matt Sheppard , une crevaison sur son pneu avant gauche vient jouer les trouble-fête, mais Sheppard ne veux rien savoir de retraiter dans les puits, il prend le risque de continuer la course même si le danger le guette, Larry Wight en profite et sais que Sheppard est en trouble et prend les devants de l’épreuve, mais Sheppard reprend les devants au 91e tours, mais ça sera son seul moment de réjouissance, car Larry Wight est très fort par l’extérieur et Sheppard sur trois roues n’y peu plus rien, de même que dans les derniers instants de la course Matt Williamson profite lui aussi de la faiblesse du pneu de Matt Sheppard pour lui ravir in extremis la 2e place.

Larry Wight remporte ainsi la victoire, sa deuxième victoire de la saison dans la série SuperDirt Car.

Entre deux courbes !

  • Steve Bernard fut le meilleur québécois avec une 7e position, on pouvait apercevoir de la fumée sur sa voiture vers la fin de l’épreuve, espérons que ce n’est rien de grave.
  • David Hébert fut le meilleur pilote en 358 avec une neuvième position.
  • Parlant de moteur le #21 Peter Britten a dû entrer au puits, son moteur a perdu tout son liquide de refroidissement.
  • Paul St-Sauveur lui aussi victime de son moteur.
  • Parmi les Québecois, J-F Corriveau, Mathieu Boisvert, Yanick Mathieu n’ont pas terminé l’épreuve.
  • Pierre Ti-Bœuf Hébert a visité le mur entre la courbe 1 et 2.
  • Une assistance satisfaisante, mais sans plus pour les promoteurs…. Est-ce à cause du prix d’entrée ? Le retrait de la classe Sportsman? La météo incertaine? Ou la rentrée d’école ? Possiblement toutes ces réponses….

    Prochain rendez-vous, le samedi 7 septembre au RPM Speedway, les Big Blocs reprennent l’action sur le Short Track Spectaculaire !
Steve Berthiaume
Président / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Steve Berthiaume

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: