Le Claude Aubin 200 pour fermer les livres !

Crédit photo : Archives

Autodrome St-Eustache

LE CLAUDE AUBIN 200 POUR FERMER LES LIVRES !

25 août 2019- Nous avons profité d’une visite à l’Autodrome St-Eustache pour en apprendre un peu plus sur l’épreuve spéciale de 200 tours LMS qui se tiendra le dimanche 22 septembre prochain tel qu’annoncé au cours des derniers jours. Nous en avons fait mention dans les émissions 360 Motorisé Lucas Oil l’hiver dernier et finalement notre souhait a été confirmé en cours de soirée, l’épreuve portera le nom de Claude Aubin 200.

Aubin, une figure légendaire du stock-car québécois sans qui, l’Autodrome St-Eustache ne serait jamais devenu ce qu’elle aura été dans les 37 dernières années. Certes depuis 2008 la famille Labrosse, Alan en tête a amené le complexe à un niveau supérieur, mais le site est devenu LA place de milliers d’amateurs et compétiteurs au fil des ans. Il était donc, à mon sens et plusieurs étaient aussi de cet avis que de fermer les livres pour de bon sans lui rendre un tel hommage devenait inévitable. Un jour quelqu’un écrira peut-être « l’histoire » de l’Autodrome, mais si jamais c’est le cas, le plus long des chapitres sera assurément consacré à Claude Aubin. La course du 22 septembre prochain vaudra la peine d’être vue, pour la course bien sûr, mais aussi pour saluer une dernière fois cet homme extraordinaire sur les lieux même de sa plus grande réalisation professionnelle.

Pour la course comme tel, il reste plusieurs petits détails à peaufiner, mais il nous a été permis d’apprendre que ce sera une épreuve de 200 tours et 28 voitures seront admises sur la grille de départ. Il y aura des épreuves de qualifications et le système ACT semble vouloir être privilégié pour déterminer les positions de départs.

Les jaunes seront comptabilisés, et il y a aura un arrêt obligatoire au 100e tour pour faire un arrêt au puits. Le meneur à la mi-course empochera 5 000$. Puis, au 200e tour le gagnant de l’épreuve recevra 15 000$, une somme record au Québec pour une course de stock-car. Duroking Construction est le partenaire majeur qui rend possible la distribution d’une bourse totale de 45 000$, avec un minimum de 500$ pour les voitures qualifiées.

Les voitures LMS seront certes présentes en grand nombre, sous la règlementation ACT, mais les voitures Sportsman Lucas Oil aussi sont admises. Le seul changement pour ceux-ci sera au niveau du carburateur puisqu’ils pourront y installer un carburateur 4 baril. Il y aura de l’action dans les puits puisque ceux qui voudront s’y inscrire auront une course à compléter pour le championnat de leur division.

Les inscriptions, en ligne, vont bon train et déjà, près d’une dizaine de pilote ont confirmé leurs présences. Parmi eux il nous a été permis d’apprendre que Patrick Laperle, Claude Leclerc et Steve Côté seront de la partie. La direction de l’Autodrome annoncera de façon ponctuelle la liste des inscrits d’ici à l’événement. Parions que la majorité profitera du rabais offert à la pré-inscription au coût de 60$ puisqu’il passera à 200$ le jour de l’événement. Comme aucune autre épreuve ACT ou LMS du Québec n’est à l’horaire à cette date il est fort à parier que le nombre d’inscrits sera élevé. Et au cas de mauvaise température l’événement sera reporté au dimanche 5 octobre.

SOIRÉE FAMILIALE

Pour cette dernière soirée de l’histoire de l’Autodrome, entièrement disputée sous les réflecteurs, c’était soirée familiale afin de souligner la rentrée scolaire. Tous les moins de 17 étaient admis gratuitement et l’admission était à 15$ seulement, des initiatives qui ont permis le rassemblement d’un bon nombre de spectateurs.

Steve Côté, il est en route pour le championnat Nascar Provincial, a finalement remporté la victoire dans la classe Sportsman Lucas Oil, devançant Maxime Gauvreau, le tenant du titre en 2018 et Maxime Pelletier. Belle surprise en 4e position, Stéphane Aubin a finalement réussit à compléter les 50 tours de l’épreuve, lui qui en doutait avant l’épreuve à cause d’un problème au pont arrière de la voiture.

Parlant d’Aubin (Stéphane) c’est un bel hommage qu’il rend lui-même à son paternel en arborant, depuis le début de la saison, les couleurs principales de la voiture qui a marqué la carrière de son père. C’est même le nom de Claude qui apparait sur la voiture que conduit Stéphane. Bravo pour cette initiative.

Simon Lafrance (Sport Compacte), Dany Pilon (Mini-Stock) et Stéphane Caron (Légendes-Modifiées) ont été les autres vainqueurs de la soirée.

LE MYSTÈRE ICAR !

Plusieurs pilotes et équipes de courses étaient ravi de l’annonce faite au cours des derniers jours par le circuit ICAR, concernant le transfert (ou l’acceptation) de toutes les catégories actuellement enregistrées à St-Eustache. Un ovale, depuis le temps qu’on en parle, doit être aménagé cet automne, mais plusieurs aspects demeurent nébuleux. Plusieurs ont « compris » que ce serait de nouveau sous la bannière Nascar, mais rien n’indique que ce sera le cas du moins à ce moment-ci.

Des discussions sont en cours pour ramener une course Pinty’s sur routier en 2020, et possiblement aussi sur le nouvel ovale en 2021, mais rien d’officiel à ce moment-ci. Reste à savoir, si la course n’est pas accordée pour l’an prochain, si l’intérêt y sera pour la bannière Nascar Weekly Series.

La bonne nouvelle, Jason Labrosse passera dans le clan Icar l’an prochain, à la supervision des événements, mais surtout, on peut facilement l’imaginer, pour ses quelques propriétés événementielles qui pourront se poursuivent. Des approches auraient aussi été faites auprès de Howard Romanado l’actuel responsable de la sanction Nascar à St-Eustache, mais rien de concret à ce moment-ci.

J’aurai l’occasion de revenir prochainement sur le dossier de la suite des choses à ICAR surtout sur la déclaration du porte-parole de l’endroit Élie Arsenault qui a fait mention d’apporter une dimension plus « corporative » à la présentation des événements stock-car. Une précision qui me chatouille un petit peu, sachant pertinemment bien que les amateurs de stock-car, en général sont beaucoup plus « familiaux » que corporatif…à suivre !

Denis Lecours
Animateur / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Denis Lecours

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: