2019… Pour une dernière fois !

Autodrome St-Eustache

8 mai 2019 – Pour bon nombre d’amateurs la journée du 8 mai est, et ce sera pour toujours, le triste anniversaire de la disparition du plus grand pilote de l’histoire au Québec, Gilles Villeneuve. À cette date mémorable, à compter d’aujourd’hui nous pourrons ajouter un autre anniversaire, tout aussi triste celui-là, le début…de la fin à l’Autodrome St-Eustache.

POUR UNE DERNIÈRE FOIS, une chanson d’un autre grand disparu au Québec, Gerry Boulet, sera, en 2019 une phrase utilisée plus souvent qu’à son tour à l’Autodrome St-Eustache. Pour tous les événements, de stock-car ou autres, ce sera semaine après semaine et d’événements en événements…. POUR UNE DERNIÈRE FOIS.

Tout le monde connaît l’histoire, annoncée par 360 Nitro.tv le 9 avril 2018, la fin des activités du complexe longtemps considéré comme le #1 au Canada. Une nouvelle ayant créé un onde de choc et qui avait ébranlé toute la province et plus particulièrement les amateurs de sports motorisés, comme tous les pilotes du présent et même ceux du passé.

https://360nitro.tv/articles/2018/04/09/lautodrome-st-eustache-vendue

POUR UNE DERNIÈRE FOIS…mardi soir, les pilotes sortaient pour une première fois de la saison à St-Eustache. Des essais libres étaient à l’horaire. Quelques voitures Sports Compactes et Légendes Modifiées accompagnaient une douzaine de voitures de la classe Nascar Sportsman Lucas Oil pour ces premiers tours de roues…de la dernière saison. Le tout sous la supervision de Howard Romanado et son équipe d’officiels Nascar.

De passage sur place, curiosité oblige, il faisait bon d’entendre rugir les moteurs et de voir tourner les voitures, mais j’y suis repartit un petit peu « affecté ». Affecté pour quelques raisons banales qui ne changeraient rien à tenter de les expliquer, mais surtout à cause d’un sentiment inexplicable et que je ne suis même pas en mesure d’identifier clairement. Ce n’est pas la première journée de premiers tours de roues ou ouverture de saison que je vivais…en 41 ans, mais cette fois.

Normalement les pilotes, les équipes et tout le monde présent ont le sourire aux lèvres, tous se voient déjà champion et excité d’entreprendre la saison, mais cette fois, ce n’étais pas le cas. Espérons que l’ambiance et l’atmosphère sera meilleure lorsque la saison de stock-car prendra réellement son envol le dimanche 19 mai prochain.

Honnêtement, un des plus enthousiaste sur place était Sylvain Lacombe, avance sa voiture #3, qui cette année y sera toute la saison….POUR UNE DERNIÈRE FOIS, et rien de moins que pour le championnat.

À la question posée à quelques personnes sur place, à savoir la suite des choses pour eux après la saison, personne ne semble fixé encore précisément, mais chose certaine si la « tendance » se maintient bien peu ont l’intention de tenter leur chance dans l’est du Québec dans la série Sportsman Québec où les voitures de St-Eustache y sont désormais accepté.« Les voitures roulent avec des moteurs 602, un moteur fort populaire, la revente en sera donc facilité. Pour les voitures ce sera des ventes en pièces détachés et plusieurs passeront à autre chose l’an prochain » selon certains présents sur place. À cela, il faut ajouter le « Projet Icar » de récupérer les voitures et aménager un nouvel ovale, qui est toujours aussi mystérieux dans son avancement.

Les activités de stock-car, même si un Enduro a déjà été tenu il y a deux semaines, s’amorceront donc le 19 mai prochain. Souhaitons seulement qu’un maximum de pilotes et un maximum d’amateurs y soient présents pour le lancement de la saison « officielle »…POUR UNE DERNIÈRE FOIS….et surtout que « l’ambiance » soit aussi du rendez-vous !

Outre les activités de stock-car ce sera POUR UNE DERNIÈRE fois la présentation d’une foule d’activités tout au cours de la saison et surtout retenons le retour des Drags de Rues dès ce mercredi 8 mai. Espérons que nos passionnés de vitesses de la région trouveront un endroit autre pour s’exprimer sur la piste…et non de retourner le faire sur nos routes québécoises.

POUR UNE DERNIÈRE FOIS…..LA FAMILLE LABROSSE !

Alan Labrosse, en compagnie de ses fils Jason et Alexandre, avec le précieux support de sa fille Sarah-Jeanne et Chantal son épouse, entreprendront donc leur 12e saison à la barre du complexe et aujourd’hui il faut leur lever bien haut notre chapeau pour le travail effectué. Surtout, pour les transformations et les améliorations apportés au complexe au cours de ces années. Que se passera-t-il avec eux pour l’après St-Eustache ? Le trio de gars était absent des pratiques, mais dans le cas de Jason et Alex il me semble clair qu’ils seront de nouveau impliqué dans le sport motorisé. Au complexe ICAR ou à titre de promoteurs externe, rien de précis à ce moment-ci, mais opinion de l’auteur un peu des deux.

Pour Alan, il dira tirer sa révérence pour de bon, du moins c’est ce qu’il laissera entendre, mais comme il a toujours été une boite à surprise, il me paraît évident qu’il sera « sollicité » pour de nouveaux projets majeurs dans le futur.

Plusieurs seront tenté de le faire, mais inutile de revenir à la raison (ou les) qui l’ont poussé à accepter l’offre d’achat de la Ville et de Hydro Québec, mais une chose est certaine le travail accompli depuis 2008 ne sera pas passé inaperçu dans le milieu. À mon avis il a même « sauvé » l’endroit qui s’en allait tout droit dans le mur après que Claude Aubin est cédé la place, fin 2016, à d’autres investisseurs qui ne faisaient pas le poids.

Certains parleront des sous encaissé à la vente, mais quand tu connais « un petit peu » les étapes de la « gymnastique financière » qu’il a dû faire au cours des années, et qui était même méconnue de ses proches à certains moments, les sous à venir sont pleinement mérités.

Champion canadien de Moto, pilote en Formule 2000, opérateur de l’école Spénard-David à Shannonville en Ontario, fondateur de la série de Motos RACE et par la suite ASM, promoteur Indy Car au Circuit Gilles Villeneuve, président et propriétaire des Road Runner de Montréal (Roller Hockey)……et combien d’autres réalisations au fil du temps. Il est même celui qui était le tout premier promoteur à convaincre Claude Aubin de recevoir les toutes premières courses de la Super Série Cascar devenu ensuite Nascar Pinty’s.

Impossible, à mon humble avis qu’il reste assis chez-eux au Québec, ou en Floride l’hiver, sans que personne ne lui propose de s’impliquer de nouveau dans l’avenir…au moins POUR UNE DERNIÈRE FOIS.

Et si c’était pour prendre en charge le retour au Québec d’une course Nascar majeur ? Je pense que ce serait LA bonne personne pour réaliser ce projet….allez Alan laisse toi tenter au moins POUR UNE DERNIÈRE FOIS !

Bonne saison 2019 !

Denis Lecours
Animateur / Chroniqueur
À propos de l'auteur
Archives de Denis Lecours

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: