Raphaël Lessard s’impose à Bristol !

Crédit photo : Danny Hansen

D’UNE AVARIE MÉCANIQUE À LA 9e POSITION, RAPHAËL LESSARD S’IMPOSE À BRISTOL

Saint-Joseph-de-Beauce (Québec, Canada) – le 7 avril 2019. Au volant de la Toyota #50 NAPA Belts & Hoses | FRL Express, Raphaël Lessard a su démontrer de nouveau son talent hier sur le circuit du Bristol Motor Speedway. Sur la grille de départ en queue de peloton (17e), les dépassements se sont enchainés au fil des deux premières étapes jusqu’à une septième position (7e) inattendue dans les circonstances. Faisant face aux avaries mécaniques survenues la veille (vendredi 5 avril), le jeune pilote a relevé le défi avec brio sur le demi-mille le plus rapide du monde.

Piloter une voiture K&N pour la première fois au Bristol Motor Speedway ne présentait aucun problème pour Raphaël Lessard, déjà fort de son expérience en Super Late Model et de son adaptabilité démontrée en voiture ARCA et en camionnette de la série NASCAR Gander Outdoors plus tôt cette saison.

Lors de sa première sortie en essais vendredi (5 avril), la voiture souffrait d’un sous-virage sérieux en attaquant les virages 1 et 3, et de survirage en sortie des virages 2 et 4, ralentissant la voiture sur les droits, un problème coûteux sur cette piste serrée. Selon Raphaël Lessard, le moteur manquait de puissance en accélération par rapport à la concurrence, de quoi compliquer encore plus son pilotage.

Une telle situation n’a certainement pas permis à Raphaël Lessard de démontrer son potentiel lors de ses essais et de la qualification (vendredi 5 avril). Samedi (6 avril), l’équipe Bill McAnally Racing (BMR) a effectué quelques réglages mineurs dans les limites des règlements de la série K&N Pro East. De plus, Raphaël Lessard a dû partir dernier des suites d’une pénalité à l’équipe.

En course, Raphaël Lessard a usé de sa détermination habituelle durant toute la course afin de tirer le maximum de la voiture. « J’ai poussé à 200 % d’un bout à l’autre, cherchant toujours à trouver des trajectoires rapides en haut, au milieu comme au bas de la piste alors que les conditions changeaient et que je tirais de plus en plus de vitesse de la voiture », de déclarer le jeune pilote après la course. « Je travaille fort à analyser et doubler sans perdre de temps. Je roule derrière la voiture à doubler pour trouver la faille et déterminer comment et où la doubler. Si ça ne fonctionne pas, je me reprends ou passe à un plan B ».

À la clé, Raphaël Lessard a dépassé le potentiel de la voiture de bout en bout, sans forcer la note ou endommager la machine, le signe d’un pilote qui gagne rapidement en maturité et en efficacité en piste.

Après la course, le pilote déclarait avoir acquis de l’expérience lors des 150 tours de pistes qui lui serviront pour l’épreuve de camionnettes NASCAR Gander Outdoors le 15 août prochain.

« L’évolution des trajectoires, comment faire réagir une voiture plus lourde, gérer l’usage des freins et l’usure des pneus, maximiser les performances d’un moteur ayant moins de puissance, ne pas perdre de temps à se faufiler à travers une circulation dense sur une petite piste, doubler en haut dans les virages alors que tout le monde roule en bas pour bloquer. J’ai vécu une journée satisfaisante et importante pour moi en préparation pour ma course en camionnettes ici dans quelques mois. » concluait un pilote fier de sa performance pour le moins impressionnante.

Raphaël Lessard retournera en piste le 3 mai prochain sur le circuit de Dover International Speedway pour une course en camionnette de la série NASCAR Gander Outdoors avec l’équipe de Kyle Busch Motorsports (KBM).

Source :
Raphaël Lessard Racing

Laisser un commentaire

avatar
Scroll to top
error: