Une lueur d’espoir à Drummondville

Crédit photo : Daniel Mailhot

La série Canadienne Gros Block prenait son envol, lundi soir, à Drummondville. Plus de 18 pilotes étaient présents avec leur moteur Gros Block. La soirée avançait merveilleusement bien, mais l’inquiétude régnait face à un avertissement de pluie qui fonçait vers l’autodrome. Ce n’est pas une pluie qui allait nous désister, on lança le programme en force, on avait une piste très rapide en qualification. Les principaux vainqueurs de leurs épreuves qualificatives en Gros Block ont été Michael Parent, Carey Terrance, François Bernier ainsi que Brian McDonald. Le spectacle était au rendez-vous !

La pluie qui joue la trouble-fête 

Malheureusement, la pluie s’est instaurée vers 19h30, une forte pluie est tombée sur la piste durant une bonne vingtaine de minutes, le doute était dans l’esprit de plusieurs, suite à cette averse assez importante. Est-ce que le promoteur Bussières allait réussir à tenir son événement ? L’équipe de maintenance de l’autodrome travaillait avec acharnement et dévouement pour nous donner un spectacle. Après plus de 2h30 d’attente, Yan et son équipe avaient réussi à mettre une piste pour revenir à l’action. Chapeau à vous ! C’est ainsi, dans la bonne humeur, que le programme de course reprit son envol à 22h.

Un programme coupé

Avec un couvre-feu à 23h, le temps était très serré pour faire rouler toutes les finales ainsi que le B-Main Sportsman, donc les Lightning, STR, Slingshot ainsi que les Sportsmans ont dû remettre la voiture dans leur « trailer » respectif pour laisser la place à la finale principale de 70 tours des Gros Block. Le mécontentement se fit sentir, suite à cette annonce, et certains ont publiquement exprimé cette frustration sur les réseaux sociaux. Les Modlites s’étaient fait jouer le même tour samedi. Par contre, Bussières  a confirmé qu’il allait remettre leur finale sur d’autres programmes de courses.

Une condition de piste horrible

Avec la pluie tombée, la piste était très collante, avec plusieurs trous, malgré l’effort constant du promoteur à remettre une piste avec la meilleure condition possible, ceci fut en vain, le mal était déjà fait. Donc, c’est avec une condition de « track » très capricieuse que la finale Gros Block se lança et plus de 32 voitures ont pris le départ pour le 70 tours. Michaël Parent et Yan Bussières étaient sur la première ligne pour lancer le départ. Plusieurs jaunes se sont mis de la partie dans cette finale, beaucoup de bris mécanique causèrent la plupart des jaunes, entre autre « The Rocket » Clair, Bernard et Bussières ont rentré dans les puits pour des problèmes mécaniques. La course continuait à enfiler les jaunes et c’est au 31e tour que l’accident majeur arriva, François Bernier se fit percuter la roue arrière gauche par une manœuvre très téméraire de Ryan Artbuthnot. La voiture de Bernier prit un envol pour retomber sévèrement et rebondir, par la suite, ce qui laissa aucune place pour David Hébert qui rentra dans la porte du numéro 49 et J-F Corriveau dans celle de Hébert. La course reprit, Carey Terrance était le meneur, il avait de loin la meilleure voiture du circuit, il évitait les trous sans problème, assez impressionnant à regarder. Brianna Ladouceur, qui en était à sa première expérience dans une voiture Gros Block était deuxième. C’est soudainement vers le 55e tour que Ladouceur eut une crevaison et au 64e tour, le meneur Terrance manqua de carburant. Donc, 6 tours à faire, Mathieu Desjardins mène l’épreuve suivi de l’impressionnante performance de Sébastien Gougeon, avec son moteur 358, et Michael Parent était troisième. Ce fut serré jusqu’à la fin, mais Mathieu a réussi à aller chercher une victoire très importante et Parent a fini deuxième et sur la troisième marche du podium, avec son « small block », fut Sébastien Gougeon.

Les spectateurs étaient au rendez-vous !

Sincèrement, j’ai aucune idée combien de spectateurs étaient présents à Drummond, mais c’était impressionnant de revoir une foule aussi nombreuse qu’aux parties du Canadien de Montréal. Vous êtes restés tard malgré une possibilité d’annulation du programme, une grande majorité est restée et ça prouve que notre base de spectateurs est fidèle et fans des courses de terre battue. Nous pouvons être fiers, ce type de foule démontre réellement pourquoi notre sport motorisé est si merveilleux et magique, soir après soir. L’espoir de revenir à la normale est dans un avenir très rapproché, selon moi, et on l’a vu hier soir.

Une compétition féroce pour le restant de la série Gros Block

Plusieurs pilotes d’expérience n’ont pas terminé la course lundi soir, seulement 14 pilotes sur 32 ont fini la course, c’est très peu. La rivalité sera à son plus fort, Desjardins tentera de mener encore le championnat pour la course à Cornwall, mais celui-ci va devoir faire face à de gros noms comme Hébert, Bernard, Clair et les frères Bernier. En plus, à Cornwall ,il y aura le champion en titre du Super Dirtcar Series en 2019, Mat Williamson qui connait énormément de succès à Cornwall. Le spectacle va être au rendez-vous, mais va-t-on assister à une victoire d’un 358 à Cornwall, cela va être forcément très intéressant à regarder, ce mercredi soir.

Changement de dates pour Granby

Pour Granby, cela a été remis le 27 août ainsi que le 28 août au RPM, les frontières américaines devraient être ouvertes. Ça va être très intéressant de voir les surprises que le promoteur Lussier va nous réserver pour cette fin de semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Scroll to top