L’autodrome Drummond…Une histoire de champion !

Crédit photo : Daniel Mailhot

L’autodrome Drummond entame sa 70e saison… Une histoire de champion !

Ce samedi soir, le 5 juin, sera l’ouverture officielle de l’autodrome Drummond.

Un maximum de 500 spectateurs sera admis dans la grande estrade. C’est un peu décevant mais c’est quand même mieux qu’en 2020 où on avait présenté le premier programme, le 15 Août, avec seulement 250 personnes et que durant toute la saison, seulement 6 programmes ont eu lieu. On a le droit d’espérer qu’en 2021, les mesures sanitaires  vont s’assouplir au fur et à mesure que la saison va progresser.

L’histoire de l’autodrome Drummond débute avec son premier champion Modifié, en 1951, Gilles Dutilly.

Champion Modifié, en 1951, Gilles Dutilly.

La piste de l’époque était un terrain de baseball, converti en piste de course, où se situe présentement l’hôtel » le Times ». En 1968, débute une nouvelle ère pour l’autodrome J Armand DOC Laplante. Il présente le premier programme sur le site actuel et le gagnant de la première course a été Louis Longhtin, en Classe Late-Model

Louis Longhtin

Plusieurs grands champions ont compétionné  sur cette piste de terre-battue. Lalancette, Clair, Lafrance, VanGulider, Bergeron, Beaudoin, Therrien, Robidoux  Paine !!!  même le légendaire Jean-Paul Cabana, champion modifié 1954-56-57, et que dire de Steve Poirier !!!

Steve Poirier

Champion modifié, 6 années consécutives 1998-99 2000-01-02-03. Bob Gatien revendique avec  8 championnats  échelonnés sur plus de 20 ans 1962-69-74-75-76-80-82 et 1983.

#397 Bob Gatien

Peut-être, qu’un jour, ce record pourra être égalé ou battu car David Hébert a présentement 7 championnats, à son actif, à l’autodrome Drummond. 

Équipe de course #1 David Hébert

Les Gros Bloc de la série DIRT font  vibrer les spectateurs de l’autodrome, depuis 1978.  Le premier gagnant  de cette classique annuelle  a été Kenny Brigthbill.

Kenny Brigthbill.

Pratiquement, tous les grands pilotes américains de terre battue ont déjà couru sur ce circuit mais, en 2002, Steve Poirier a gagné la finale Gros Bloc DIRT en battant tous les pilotes américains présents. Ce soir-là, j’étais dans la grande estrade et la foule était en délire.

Steve Poirier

La classe  Sportsman a fait ses débuts  à  Drummondville, le 16 mai 1987. Jacques Lambert était le promoteur à l’époque et le gagnant de la première finale de cette nouvelle catégorie a été Robert Bastien.

Voiture Sportsman Robert Bastien

Le champion 2020 en Modifié, Mathieu Desjardins, sera présent pour défendre son titre mais la compétition sera forte durant toute la saison.

Champion 2020 Mod 358 Mathieu Desjardins

Une chose est certaine, Yan Bussière,  qui est pilote promoteur  et préparateur de piste, ne ménagera pas les efforts avec son travail acharné sur la piste pour   que les spectateurs sur place assistent  à un spectacle  de qualité à tous les soirs.  Le circuit a été modifié en 2020, avec plusieurs voyages de glaise, ce qui a donné, l’an passé, plusieurs records de tours et des courses enlevantes. 

Pour ma part, ce sera ma 42e saison à  l’autodrome Drummond  « j’ai commencé ben jeune« et je serai sur le bord de la piste, avec ma caméra, pour tenter d’immortaliser quelques moments du début de cette 70e saison. Au programme ce samedi,  Modifié 70 tours sur le vert,  Sportsman 32 tours et aussi au programme les Pro-Stock, Lightning-Sprint,  Sport Compact  et les  STR Midget.  Aussi ,sur le Mini-Drome, les SlingShot seront en action.

5 1 vote
Article Rating
Photographe
À propos de l'auteur
Archives de Daniel Mailhot
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scroll to top
error:
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x