Crédit photo : Claude Prud'Homme

Malcolm Stewart le nouveau roi du stade !

Supercross Denis Lecours
Avec trois victoires en trois départs MALCOLM STEWART LE NOUVEAU ROI DU STADE ! Montréal 15 septembre 2018- Pile à l’heure le premier départ, avec la classe 450 Pro a été donnée sur le coup de 20h00. 20 pilotes à ligne de départ, il fallait s’y attendre il y a eu bouchonnement dès le premier virage et, une première victime, Kaven Benoît. Il a chuté après s’être accroché avec Tyler Medaglia (#5) et n’a pas été en mesure de poursuivre et n’est jamais revenu par la suite. Medaglia a poursuivi et complété en 13e position. Malcolm Stewart (#27) a complètement dominé et il a devancé Colt Nichols (#31) et Cole Thomson (#16). Thomas Ramette (#6) de France a offert une très belle opposition à Matt Goerke (#2) pendant un certain temps, mais ce dernier a eu le dessus pour compléter en 4e place. Le français a terminé à la 8e position. Colton Facciotti (#45) a été le meilleur Canadien en 5e place. Même scénario au départ suivant dans la classe amateur, chez les femmes avec un incident dès le départ. Épreuve entièrement dominée par Ève Brodeur (#1) qui l’emporte devant Sarah-Kim Villeneuve (#5) et Sabrina Boisseau (#7). La course a été marquée par un autre incident impliquant quelques compétitrices, mais sans conséquences. Sabrina Boisseau (#104) a suivi, avec un peu de recul en quatrième position, mais la lutte pour la 5e position a été intense. Valérie Filion (#593) a réussi à conserver cette place, mais nos sans avoir lutté farouchement avec Ève Boudreau #451) qui termine finalement sixième. Crédit photo : Claude Hudon Après quelques pirouettes offertes par les pilotes freestyle, les Pro 250 se retrouvaient à la ligne de départ pour leurs finales de 12 minutes plus un tour. Après un premier départ refusé, les pilotes se sont repris de belle façon et tous ont passé le premier virage sans encombre. Toutefois, quelques virages plus loin Dave Blanchet (#727) a perdu la maîtrise lors d’un saut, a chuté et c’est pas la suite retiré. Juste un peu plus loin Samuel Lavoie (#62) a chuté lui aussi, mais a été en mesure de poursuivre. Jess Pettis (#15), pilote de la Colombie-Britannique a complètement dominé cette finale et complété avec une avance de 10 secondes après 12 tours effectués. D’ailleurs seulement quatre des seize partants ont effectué 12 tours. Logan Karnow (#471) termine en deuxième place qu’il a d’ailleurs occupée tout au long de l’épreuve. Même scénario en troisième position pour Shawn Maffenbier (#3). Il avait pris cette position au dépend de Marco Cannella (#66) au 2e tour, geste imité par Tanner Ward (#27) quelques sauts plus loin. Michael Dasilva (#117) a été le meilleur québécois avec une 8e position. Crédit photo : Claude Prud'Homme De retour, après une courte pause les Pro 450 étaient de retour pour leur deuxième étape de la soirée. Le vainqueur de la première étape Maclom Stewart a connu un mauvais départ pour se retrouver aussi loin que la 7e position. Mauvais départ également pour le #800 Mike Alessi victime d’une chute, sa deuxième de la soirée. Matt Goerke a connu un excellent départ et mené l’épreuve pour quelques tours, mais Stewart, le couteau entre les dents a remonté les positions une après l’autre pour le rejoindre avec moins de deux tours à faire. La lutte s’est engagée et, lorsqu’il s’est fait surprendre dans un virage très serré Goerke a malheureusement chuté pavant la voie à Stewart qui s’est sauvé avec une deuxième victoire en autant de départs. Une victoire chaudement accueillie par les spectateurs. Colt Nichols (#31) et Josh Hill (#75) ont complété en deuxième et troisième position. RJ Hampshire (#36) termine quatrième et Goerke complètera finalement avec une cinquième position. Cole Thompson (#16) a été le meilleur Canadien avec une 9e place. La finale suivante mettait aux prises les pilotes de la classe SX250 Inter, Bjorn Viney (#53) partait premier, mais il doit se battre dès le départ avec le #211 de William Côté qui lui était 7e. Au deuxième tour, Viney revient premier avec à sa suite le #20 de Jeremy Mckie qui l’accompagnera jusqu’à la victoire. À ce même tour, Kevin Gamelin #214 chute violemment puis se fait ensuite frapper par sa propre moto. Il restera au sol de très longs moments sans que la course ne soit interrompue. L’équipe médicale prendra le reste de la finale pour le stabiliser. Dix minutes après la fin de course, il sera mis sur civière et la foule le soutiendra par des applaudissements. Le #114 de Quinn Amyotte dépasse le #211 (William Côté) au 5ème tour pour la troisième marche du podium. William Mireault (#15) complète le top 5. Crédit photo : Claude Hudon En fin de soirée les dernières nouvelles concernant l’état de santé du pilote blessé, Kevin Gamelin les nouvelles étaient bonnes, mais demeurait sous surveillance à l’hôpital. Crédit photo : Claude Prud'Homme Après une dernière intermission et quelques nouvelles acrobaties par les pilotes Freestyles les Pro 450 étaient en piste pour une dernière fois. Malcolm Stewart (#27) a finalement poursuivi son excellent travail même après avoir connu un mauvais départ. Il s’est retrouvé un peu plus loin dans le peloton, mais pas pour bien longtemps puisqu’il est rapidement remonté à la première place, encore une fois sous les tonnes d’applaudissements. Une course sans grand rebondissement à l’exception du #54 de Phil Nicolletti qui a effectué une chute spectaculaire juste avant la ligne d’arrivée au moment où il était en cinquième place. Il a quitté en boitant et termine loin dans le peloton. Colt Nichols (#31) et Matt Goerke (#2) complètent le peloton de cette dernière épreuve couronnant ainsi le retour du Motocross au Stade et avec un nouveau roi, Malcolm Strewart !! Crédit photo : Sylvain Tousignant

ÉCHOS DES PADDOCKS

- Il faisait bon de renouer avec cet événement au stade et même si les meilleures années sont maintenant derrière l’équipe de Gestev a bien l’intention de capitaliser sur cette première année afin d’apporter les ajustements nécessaires pour les deux prochaines années du contrat les liants avec la Régie des Installations Olympiques. - Malheureusement le son, pour la description des courses par les animateurs en place ne s’est pas amélioré avec le temps au Stade. Dommage il aurait été intéressant d’entendre les propos de l’ami Danny « Babu » Bernier qui travaillait aux côtés de Mathieu Gervais. - La RIO ne lésine pas sur la sécurité Il y a avait, dans les coulisses du stade presqu’autant d’agents de sécurité que de gens dans les estrades ! - La piste et sa nouvelle configuration, beaucoup plus courte permettait à tous d’être en tout temps au cœur même de l’action et des différentes luttes sur le circuit. - Lors de la présentation et l’entrevue de foule réservée à Malcolm Stewart #27 chez les 450SX, il semblait avoir la faveur du public même si Kaven Benoît a lui aussi reçu un bel accueil du public. - Jean-Sébastien Roy, cinq fois champion canadien était sur place et il a été chaleureusement accueillis lorsque présenté à la foule par l’animateur Dany « Babu » Bernier. Texte : Denis Lecours Recherche : Caroline Champigny