Crédit photo : Stephan Desrochers / Équipe ALDO Racing

C'est un départ pour l'équipe ALDO Racing au rallye Desafio Inca

Rallye Communication-360
C'est un départ pour l'équipe ALDO Racing au rallye Desafio Inca au Pérou Montréal, 14 septembre 2018 - Les pilotes David Bensadoun et Patrick Beaulé de l'équipe ALDO Racing ont pris le départ jeudi soir du podium d'honneur de l'édition 2018 du rallye Desafio Inca à partir de l'oasis de Huacachina situé en plein désert d'Ica dans le sud-ouest du Pérou. Ce court parcours de liaison les a menés au bivouac d'Ica d'où ils se sont élancés vendredi matin pour disputer la première étape spéciale de vitesse chronométrée de la journée. Pour les Québécois, il s'agit d'une première participation à cette course de trois jours, qui fait partie de la série Dakar Desafio Inca. L'équipe ALDO espère ainsi se remettre en forme pour le Dakar 2019 en janvier, rallye auquel ils sont déjà inscrits. Au volant d'un véhicule hors-route côte à côte (SxS) Can-Am Maverick X3 XRS inscrit dans la catégorie 3,1 pour UTV Open avec moteur turbocompressé, David et Patrick se retrouvent parmi les 82 véhicules répartis en quatre catégories avec plusieurs subdivisions par catégorie. Ce rallye de vitesse de trois jours se terminera le dimanche 16 septembre. Crédit photo : Stephan Desrochers / Équipe ALDO Racing Le départ et l'arrivée des cinq étapes du Desafio Inca se feront d'un bivouac fixe à Ica. Les deux premières journées des spéciales chronométrées de vitesse dans les sables fins du Pérou seront composées de boucles de deux tours chaque jour avec modifications majeures au deuxième passage de la journée. La cinquième et ultime étape se terminera dimanche vers 14 heures, heure locale d'Ica. Le convoi reprendra alors la route pour défiler devant la foule vers le podium d'honneur d'Huacachina. Questionné à propos de ses objectifs au Desafio, David Bensadoun avait ceci à dire : « Notre objectif est de se servir de cette course pour perfectionner notre pilotage. Aujourd'hui, nous allons traverser 300 km de dunes. Une grosse journée au Dakar est d'environ 180 kilomètres ! Les pilotes locaux, inscrits en grand nombre, sont très rapides et connaissent le désert comme le fond de leur poche. Ils sont capables de très bien lire le désert. Hier, j'ai appris que lorsqu'on monte une dune et qu'on voit un soupçon de noir à la crête, cela veut dire qu'il y a un « cendrier », une expression péruvienne pour dire qu'il y a un trou rempli de sable très mou de l'autre côté de la dune. Un endroit où l'on ne veut pas aller. « Il est tout à fait fascinant de voir ici le nombre de produits Can-Am construits chez nous au Québec. Le Maverick est le véhicule de course par excellence ici dans le désert du Pérou, » a conclut David Bensadoun. Crédit photo : Stephan Desrochers / Équipe ALDO Racing Mercredi au Pérou, David Bensadoun et Patrick Beaulé ont eu l'occasion de faire un essai intensif du Maverick afin de peaufiner leurs réglages. « Nous sommes allés tester le Maverick et nous avons fait des changements majeurs sur la suspension et la pression des pneus. Tout était trop mou. Pour le reste, c'était magnifique; puissance, confort, espace pour les longues jambes de David et un excellent champ de vision. En plus, David est loin d'avoir perdu la main. On dirait dit qu'il avait roulé dans les dunes toute sa vie ! Les gens de la place nous ont dit de ne pas prendre cette course à la légère, car il n'est pas tombé de pluie depuis longtemps et que le sable est très mou. » Stephan Desrochers, le coordonnateur d'ALDO Racing, est présent au Pérou pour assister les pilotes de l'équipe. Il nous donne ses impressions après deux jours passés sur place. « Le bivouac est assez grand, ce qui nous donne amplement de place pour circuler et peut-être dormir en paix. Cependant, la communication avec les mécaniciens de l'équipe péruvienne Can-Am avec laquelle nous avons un contrat de location avec service complet pour le Maverick n'est pas évidente puisqu'on ne parle pas la même langue. Seulement, l'un d'entre eux parle et comprend l'anglais, mais il faut souvent utiliser le programme de traduction Google pour passer le message. On arrive tout de même par se comprendre et l'on apprend aussi un peu l'espagnol sud-américain. » À la suite de chaque journée de compétition du rallye Desafio Inca, les médias et les amateurs pourront suivre les activités quotidiennes et les résultats de l'équipe ALDO Racing sur leur page Facebook au https://www.facebook.com/aldoracingteam/. Un communiqué final sera publié le dimanche 16 septembre à la conclusion du rallye. La participation d'ALDO Racing au Desafio Inca est le fruit d'un partenariat avec le Groupe ALDO, E.F. Walters, Stingray, SAJO, la Corporation Vitesse Transport, le Groupe OEC et Investissements Fesh-Fesh. Source : Max d'Orsonnens ALDO Racing