Crédit photo : Instagram

Hamilton parfait, Grosjean et Ferrari, bonnets d’âne

Chroniques Marc "Enzo" Tessier
Formule 1 - Espagne Hamilton parfait, Grosjean et Ferrari, bonnets d’âne Le rapide circuit de Catalogne, réputé pour sa variété et sa rapidité est aussi réputé pour offrir des courses soporifiques. Outre l’incident Grosjean dans le premier tour et la mauvaise stratégie de Ferrari pour le pauvre Vettel, la course ne passera pas à l’histoire. Dès le départ, Hamilton est parfait, tout s’exécute sans heurt aux avant-postes. Mais à l’arrière c’est tout autre chose. Grosjean se fait surprendre par son coéquipier et lève le pied subitement et part en tête-à-queue. Mais au lieu d’appuyer sur les freins et laisser passer ses poursuivants, il pèse sur le champignon à fond, comme un enragé. Il apporte avec lui les pauvres Gasly et Hulkenberg qui ne peuvent l’éviter. Lors de la course précédente, Grosjean s’est envoyé dans le mur tout seul derrière la voiture de sécurité et en Espagne il effectue une manœuvre discutable et extrêmement dangereuse qui aurait pu avoir un dénouement tragique.
Hamilton roule facilement en avant et Vettel cravache fort pour le rattraper, mais la Mercedes possède la recette du circuit catalan. Contre toute attente, l’équipe fait entrer Vettel aux puits pour un 2e arrêt sous l’intervention de la voiture de sécurité virtuelle. Discutable stratégie car Vettel perd deux positions et se sort du podium. Bottas et Verstappen complèteront le podium. Un baume pour ce dernier suite à son début de saison catastrophique. Week-end à oublier pour Stroll, la voiture est mal née et le pilote essayeur le confirmera le vendredi matin. Robert Kubica est au volant de la 2e Williams le vendredi matin, même s’il bat le temps du titulaire Stroll, ils seront les deux derniers chronos de la séance. Ça prouve qu’il y a beaucoup de boulot à faire sur cette Williams. Le jeune Canadien finira 11e malgré tout, grâce aux abandons. Prochain Grand-Prix, Monaco 27 Mai.