Crédit photo : Guy Laroche

Vincent Vachon profite de la vie à 110 %

Chroniques Manon Landry
Cette semaine, j’ai décidé de vous présenter un ami que j’ai connu dans les années 2000 voire peut‑être même fin des années 90 à l’Autodrome Montmagny. Voici le sympathique Vincent Vachon # 83. Au cours des années, nous avons pu voir Vincent avec différentes équipes telles Larue # 48, Martin et Stéphane Lecours # 100,5, Martin Latulippe # 84 et quelques autres. Mais depuis quelques années, Vincent conduit une voiture de course. Il est d’ailleurs le champion de la série Semi-Pro de l’Autodrome Chaudière de Vallée-Jonction. En 2018, il fera le saut en LMS soit dans la classe Nascar Late Model toujours à Vallée-Jonction ou encore dans la série ACT Québec. Pour Vincent, la prochaine saison en sera une d’apprentissage et sa mission sera une course à la fois tout en s’amusant puisque c’est ça la base des courses. Il aimerait faire la saison complète du côté du Québec et si son budget le lui permet, faire une épreuve chez l’oncle Sam. D’ailleurs, dans cinq ans, il aimerait toujours être un pilote dans cette catégorie tout en transmettant cette passion à son fils William âgé de 4 ans, lui qui, semble-t-il aime déjà bien les courses. Crédit photo : Facebook de Vincent Vachon Vincent a quelques idoles dont Tony Stewart à l’époque lorsqu’il a connu ses meilleures années en Nascar puisqu’il a toujours tout fait pour remporter une course, mais il aime bien aussi son patron Martin Latulippe. Selon lui, tout ce que touche Martin se transforme en quelque chose de rapide et grandiose et que dire de sa façon de piloter ainsi que de comprendre les voitures de course. Si Vincent est un passionné de stock-car, c’est grâce à son cousin Stéphane Lecours qui course très proprement et il sait être constant. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, Vincent a dû combattre un cancer en 2012. Ce fût une période difficile de sa vie, mais qui l’a fait grandir énormément. Depuis ces évènements, il profite de la vie à 110 %. Présentement, Vincent va bien et il est suivi à tous les ans par les médecins. Vincent se décrit comme un pilote patient et qui contrôle bien ses émotions au volant lorsqu’il est en piste. Il a su s’entourer d’une équipe qui le complète très bien. Crédit photo : Facebook de Vincent Vachon Cependant, il avoue qu’il doit améliorer son endurance puisque les finales auxquelles il va participer seront un peu plus longues que celles qu’il faisait en Semi-Pro. Un autre point qu’il aimerait améliorer c’est sa régularité puisque parfois, un championnat peut se gagner par quelqu’un de constant plutôt qu’un autre qui gagnera une course et qui finit les autres courses loin. Lorsqu’on lui demande de quelle course il est le plus fier comme pilote, il répond sans hésitation sa première victoire en Semi-Pro en 2016. D’ailleurs, cette journée-là, ses amis lui avaient dit qu’il avait beaucoup progressé depuis le début de la saison et qu’il était temps d’aller chercher le quadrillé. Crédit photo : Facebook de Vincent Vachon De plus, peu de temps avant le début du programme, Vincent avait promis une partie de sa bourse à un ami qui faisait une levée de fonds pour le cancer. Finalement, avec sa victoire et étant très émotif sur le podium, il a finalement décidé de remettre sa bourse en totalité pour la cause, cause qui l’a touché de plein fouet. Cette course restera gravée à jamais dans sa mémoire. La piste préférée de Vincent pour le Nascar c’est celle de Richmond où il aimerait bien y courir un jour puisqu’il y a toujours de l’action et parce qu’il adore aussi sa configuration. Une autre piste qu’il aime beaucoup c’est celle de New Smyrna qu’il a pu connaître grâce aux courses de Late Model puisqu’il a été l’éclaireur de Martin Latulippe lorsqu’il a gagné le World series il y a quelques années. Alors qu’au Québec, sa piste préférée est Sanair cependant, elle n’est pas très souvent en opération depuis quelques années, mais comme dit Vincent, il faut bien rêver ! Crédit photo : Facebook de Vincent Vachon Vincent et son équipe sont présentement à la recherche de partenaires en vue de la prochaine saison ce qui lui permettrait de faire une très belle saison 2018 avec le plus de courses possibles. Avis aux intéressés, si vous cherchez un excellent pilote avec une très bonne attitude, c’est votre gars ;) Vincent, qui a toujours pu compter sur l’appui inconditionnel de sa famille ainsi que son équipe, aimerait les remercier puisque sans eux, il ne serait pas là.