Crédit photo : Don Simpson

Billy Dunn maître chez lui et une victoire fumante de Steve Poirier

Brillant le Fouineur Steve Brillant
Billy Dunn maître chez lui et Steve Poirier à son meilleur. Belle soirée de course au Can Am Motorsports ce samedi avec 4 classes au programme impliquant une manche de la série DIRTcar 358 Modifié, Empire Super Sprint, Sportsman et Street Stock.

Modifié 358

Pas moins de 40 Modifiés s’étaient donné rendez-vous pour ce duel de 75 tours. Au final les 30 meilleurs pilotes se sont assurés de prendre la finale. Pour l’occasion on devait surveiller le champion 2017 de la piste Billy Dunn. En effet partant 3e, Dunn a dominé cette finale de 75 tours. À partir du 26e tour, les carottes étaient cuites même lors des relances Dunn était intouchable. C’est à bord de la voiture #9 que Dunn remporte la finale devant Chad Brachmann, Jordan McCreadie, Ryan Arbuthnot et Danny O’Brien. Victoire en qualification : Billy Dunn, Danny O’Brien, Carey Terrance et Ryan Arbuthnot. Victoire en consi : Brian McDonald et Chad Brachmann. #9 Billy Dunn gagnant de la finale Modifié. Crédit photo : Don Simpson Podium de la finale Modifié. Crédit photo : Don Simpson

Empire Super Sprint Lucas Oil

Une victoire fumante de Steve ‘Fire Ball’ Poirier. En effet alors que Poirier était 3e celui-ci a avoué après course qu’il était résolu à terminer sur la dernière marche du podium. Cependant les deux premiers pilotes devant lui ont été ralentis par les retardataires. C’est à ce moment que Poirier a joué intelligemment en utilisant la ligne extérieure pour s’emparer de la position de tête au 21e tour. Par la suite, Poirier s’est sauvé pour savourer une victoire in extremis aux yeux des nombreux amateurs présents. Du Poirier à son meilleur. Au final des 25 tours, Poirier laisse derrière lui Matt Tanner et Jeff Cook. Victoire en qualification : Alain Bergeron, Steve Poirier et Danny Varin. Dash for Cash : Victoire pour le #33 Brandon Kidd #28FM Steve Poirier gagnant de la finale Empire Super Sprints. Crédit photo : Don Simpson Podium de la finale Empire Super Sprints. Crédit photo : Don Simpson #33 Brandon Kidd gagnant du Dash for Cash. Crédit photo : Don Simpson

Sportsman

Une longue finale de 30 tours comptant pour la série Grit. Nous avons assisté à un duel entre 2 pilotes soient le jeune pilote #38 Zach Sobotka et le 34r Kevin Root. Toutefois au final, Sobotka a eu raison de Root en franchissant le premier la ligne d’arrivée. Le top 5 se lit comme suit: Zach Sobotka, Kevin Root, Anthony Stockman, Jack Meeks et Rocky Warner. Victoire en qualification : #57 Anthony Strockman, #34 Zach Sobotka, #38 Kevin Root et le #45r Preston Forbes. Victoire en consi : #7s Shaun Shaw et #21 Taylor Caprara. #38 Zach Sabotka gagnant de la finale Sportsman. Crédit photo : Don Simpson Podium de la finale Sportsman. Crédit photo : Don Simpson

Street Stock

14 voitures à s’élancer sur le tracé du Can Am Motorsports. Rappelons la victoire du 1x Mike White devant #14r Sid Hammer Jr, 3k Shawn Kirby.

Brillant le fouineur

Il y avait dans les puits 119 voitures dont 40 Modifiés, 43 Sportsman, 21 Sprints et 15 Street Stock. Une bonne assistance et le puits était plein à craquer puisqu’on a dû installer des voitures à l’extérieur du puits. Steve Poirier a fait voir son immense talent en remportant sa 6e victoire à Can Am. Poirier a sorti de son chapeau un lapin en surprenant Cook et Tanner avec quelques tours à faire. Après course, Matt Tanner mentionne qu’il ne pouvait voir ce qui se passait derrière lui et félicite Poirier pour sa victoire. Poirier est en confiance à ces deux Sprints puisque la fin de semaine prochaine les pilotes de Sprint seront à Ohsweken les 15 et 16 septembre dans le cadre du 13e annuel Canadien Nationals Sprint Car. Il est à parier que son mécano Kevin Loyers va lui offrir des Sprints performants. Matt Billings était heureux de sa première victoire en Sprint à la piste de Vallée Jonction, une piste sur asphalte alors que c’était sa première fois sur ce type de surface. Billings est en voie de remporter l’award pour le new Cormers 2017. Dix Québécois présents pour la série 358 Modifié. Gino Clair, Alex Therrien, Kevin Poitras, Paul St-Sauveur, Mathieu Desjardins, Steve Bernier, Simon Perreault, Michael Parent, Mario Clair, Dany Bilodeau. Sept pilotes Québécois sur dix ont pris part à la finale 358. Paul St-Sauveur, Simon Perreault et Gino Clair n’ont pu se qualifier. Assez incroyable, Paul St-Sauveur qui compte plusieurs années de course en était à sa première présence en tant que coureur sur ce tracé. Simon Perreault n’a pu se qualifier même s’il était 13e dans la série. Pour cette finale seulement 30 Modifiés ont été choisis. On aurait pu se rendre à 32 pilotes avec une longue piste comme Can Am Motorsports. Enfin ! Mathieu Desjardins n’a pu compléter un seul tour lors de la finale alors qu’il a été victime d’un accrochage lors du départ et n’a pu revenir en piste. Dany Bilodeau a été le meilleur Québécois en terminant 11e. Bilodeau semble plus à l’aise lors de longues courses. Soirée difficile pour Mario Clair qui a dû se battre avec une voiture endommagée après avoir frappé un pneu sur la piste. Chad Brachmann, qui a dû passer par la consolation pour se qualifier, a démontré comment il est un excellent pilote. Branchmann a dû partir 22e pour terminer sur la deuxième marche du podium. Celui-ci m’a mentionné qu’il ne sera pas à Oswego, mais sur les pistes satellites lors du Super Dirt Week. Autre pilote qui a dû travailler fort car Rocky Warner a dû repartir à l’arrière à la suite d’un incident sur la piste. Malgré tout, il termine dans le top 5. Lors de la finale Sportsman il y a eu un accident impliquant 5 voitures dans la courbe #4 ce qui a ralenti la programmation de la soirée.